Interview exclusive de Nathalie Echinard et Stéphane Escriva (partie II)

Historiquement, Cegid et Cylande se sont positionnés sur des segments de marché complémentaires. Présent dans 75 pays, le premier répond davantage aux attentes des marques et enseignes du textile et du luxe tandis que le second, avec des filiales en Chine, au  Portugal, en Pologne et en Côte d’Ivoire, accompagne le développement des enseignes du commerce spécialisé et de la grande distribution.
« L’ensemble des solutions Cylande continueront à être soutenues et à bénéficier de nos investissements, mais notre
objectif est également de proposer une offre plus large. » indique Nathalie Echinard. Grâce à l’architecture orientée services, de nouveaux modules seront rapidement développés pour enrichir simultanément les différentes gammes de Cegid et de Cylande. « La réécriture de l’application mobile pour la logistique en magasin, les inventaires, le picking omnicanal, est un premier exemple de ce travail en commun », explique Nathalie Echinard. « Nous faisons converger nos expertises. Le module de réassort que nous avions développé avec l’Inria sera pluggé à Yourcegid Retail Y2. Les nouveaux modules seront disponibles plus rapidement pour nos 1000 clients » ajoute Stéphane Escriva.
Les compétences techniques sont également mises en commun pour apporter des réponses aux grands sujets réglementaires comme la loi de finance, la RGPD ainsi que l’adaptation aux enjeux des localisations internationales.
Enfin, dans les villes de Porto, Shanghai, Lille et Paris, où Cegid et Cylande étaient implantés, les équipes sont réunies pour mieux travailler ensemble. « Nos métiers évoluent tellement vite que le fait d’échanger, de partager les bonnes pratiques nous fait aussi avancer plus vite », estime Stéphane Escriva.